Promotion et protection des tourbières. Financé par Greenpeace. 2019-2021

Posté par : cdhd
Catégorie : projets

Objectif global du projet : Mieux comprendre et documenter les menaces réelles et potentielles qui pèsent sur les tourbières en République du Congo, en vue de contribuer à leur protection, à la conservation de la biodiversité, à la lutte contre les changements climatiques et la protection des droits des populations locales et autochtones vivant dans et autour de ces zones de tourbières.

  •  :        
  • Collecter les données sur les relations économiques, sociales et culturelles entre les populations locales et autochtones (PLA) et les tourbières ;
  • Collecter les données sur les différentes activités industrielles en cours ou en phase de prospection dans les zones des tourbières ;
  • Sensibiliser les parties prenantes locales sur les enjeux des tourbières en vue d’éclairer tout le monde sur la thématique ;
  • Réaliser des  interviews et des entretiens  auprès des Population Locale et Autochtones, des administrations, des ONG et autres personnes ressources sur les enjeux socio-économiques et culturels  des tourbières en République du Congo.
  1. VUE DES CITOYENS (VdF) 2019. Financé par  l’Union Européenne. Réalisé grâce à l’appui technique du Réseau mondial des organisations de la société civile pour la réduction des risques des catastrophes (GNDR). 2020-2021.

Objectifs du projet : Renforcer l’inclusion et la collaboration entre les personnes à risque, la société civile et les gouvernements dans la conception et la mise en œuvre de politiques et de pratiques visant à réduire les risques et à renforcer la résilience. Cela se fait par la mise en œuvre directe d’actions pour favoriser et mesurer les progrès pour parvenir à une approche inclusive, « centrée sur les personnes », pour le renforcement de la résilience. Tous les cadres mondiaux de développement mentionnent l’importance d’inclure les acteurs locaux ; cependant, ils ne reconnaissent pas l’importance du suivi des objectifs des cadres mondiaux, en particulier le suivi des objectifs SFDRR (Cadre de Sendai). VdF 2019 comble donc cette lacune en fournissant un suivi complémentaire, des données de référence et des données du terrain pour aider les acteurs à atteindre plus efficacement les objectifs des cadres de développement post-2015, en particulier le SFDRR, en renforçant la responsabilité des gouvernements, des agences intergouvernementales et de toutes les autres parties prenantes envers les communautés locales et les priorités de ces dernières en matière de résilience.

Auteur : cdhd

Laisser un commentaire